Ce document, imprimé le 14-04-2021, provient du site de l'Union des Villes et Communes de Wallonie (www.uvcw.be).
Les textes, illustrations, données, bases de données, logiciels, noms, appellations commerciales et noms de domaines, marques et logos sont protégés par des droits de propriété intellectuelles.
Plus d'informations à l'adresse www.uvcw.be/info/politique-confidentialite

Risques d’inondation – PGRI: l’avis de l’UVCW

Mis en ligne le 18 Janvier 2016

L’Union des Villes et Communes de Wallonie a pris connaissance avec beaucoup d’intérêt des projets de Plans de gestion des risques d’inondation (PGRI) et a souhaité profiter de l’occasion qui lui était donnée par l’enquête publique pour attirer l’attention de Carlo Di Antonio, Ministre de l'Environnement, de l'Aménagement du Territoire, de la Mobilité et des Transports, des Aéroports et du Bien-être animal, sur quelques considérations importantes.

La cartographie de l'aléa d'inondation, des zones inondables et des risques d'inondation, de même que celle liée au ruissellement, sont des outils grandement appréciables, perfectibles avec une mise à jour en continu, tenant compte de l’expertise des instances communales. L’UVCW insiste pour que ces cartes conservent leur caractère informatif et que les pouvoirs locaux conservent leur pouvoir discrétionnaire en matière de permis d’urbanisme.

L’UVCW réclame en outre la mise à disposition de guides règlementaires régionaux (gestion des eaux pluviales, recommandations, interdictions, techniques particulières, …) qui permettraient de compléter utilement les moyens mis à disposition des communes pour se prononcer en toute connaissance de cause sur l’impact des actes et travaux envisagés dans de telles zones.

En regard de la problématique particulière des coulées de boue, conséquence de phénomènes de ruissellement, L’UVCW a attiré l’attention du Ministre sur la complexité du phénomène aussi bien que de sa prise en charge, au vu du nombre élevé de facteurs et d’acteurs intervenants. L’UVCW insiste pour que les communes puissent continuer à recourir, pour les zones concernées, à l’expertise technique précieuse de la cellule GISER, ou de toute autre institution compétente en la matière.

Enfin, il apparaît essentiel que ce programme de mesures respecte la neutralité budgétaire pour les communes à laquelle s’est engagée le Gouvernement.

Le lecteur trouvera, en annexe, l’avis complet de l’UVCW à ce sujet.

L'auteur

Gwenaël Delaite

Conseillère à l'Union des Villes et Communes de Wallonie

Diplômée de l’Université de Liège où elle a obtenu une licence en sciences géologiques, et de l’Université Blaise Pascal de Clermont-Ferrand où elle a obtenu un master en Pétrologie et Volcanologie, Gwenaël Delaite dispose également d'un certificat de Conseiller en Mobilité qualifié (Réseau des CeM, SPW). Elle exerce la fonction de conseillère technique au sein du Département Développement territorial de l’Union des Villes et Communes de Wallonie. Les matières relevant de sa compétence sont l’environnement, la mobilité et la ruralité.

Lire aussi

Date de mise en ligne

18 Janvier 2016

Type de contenu

Matière(s)

>