Ce document, imprimé le 21-06-2021, provient du site de l'Union des Villes et Communes de Wallonie (www.uvcw.be).
Les textes, illustrations, données, bases de données, logiciels, noms, appellations commerciales et noms de domaines, marques et logos sont protégés par des droits de propriété intellectuelles.
Plus d'informations à l'adresse www.uvcw.be/info/politique-confidentialite

Nouvelle cartographie « Inondations » et Géoportail de la Wallonie

Mis en ligne le 19 Février 2014

Le 19 décembre 2013, le Gouvernement wallon a adopté les cartographies des zones soumises à l’aléa d’inondation et du risque de dommages dus aux inondations, qui sont dorénavant accessibles via le « Géoportail de la Wallonie ». Celui-ci, mis en ligne en 2013, remplace le Portail cartographique de la Wallonie, datant de 2002, et rassemble un grand nombre d’informations cartographiques dans une application conviviale et facile d’accès.

« Géoportail » ?

La valorisation de toutes les informations cartographiques produites au sein des administrations wallonnes et leur mise à disposition s’inscrivent dans le cadre de la transposition de la directive européenne INSPIRE[1] qui établit une infrastructure d'information géographique dans la Communauté européenne et vise à favoriser l'échange des données au sein de la Communauté européenne dans le domaine de l'environnement pris dans un sens large.

Le Géoportail de la Wallonie, développé par le Département de la Géomatique du Service public de Wallonie, met à disposition une large gamme de données géographiques relatives à de nombreuses thématiques (aménagement du territoire, environnement, réseaux de transport, vues aériennes, relief, cartes anciennes, plans topographiques, etc.).

Il propose un Géocatalogue, ou catalogue de l’information géographique relative au territoire wallon, qui regroupe des applications cartographiques, des géodonnées (données géographiques) et des géoservices, qui permettent d’utiliser des données ou des traitements géographiques au sein d’autres applications ou logiciels, à travers le réseau, sans souci de stockage.

En pratique, le Géoportail s’ouvre sur une interface d’accueil qui propose différentes entrées :

  • en choisissant une thématique, le géocatalogue s’ouvre en proposant toutes les données disponibles à propos de la Wallonie (tous producteurs confondus) pour cette thématique donnée, avec la possibilité d’affiner la recherche ;
  • en choisissant d’entrer directement une adresse précise (localité, rue), l’application cartographique (WalOnMap) s’ouvre et affiche un plan de localisation, à partir duquel il est loisible de choisir d’afficher diverses données de base (« catalogue »), ou d’accéder à des cartes liées à une thématique précise (« choix du thème »).

Voici une liste non exhaustive des informations disponibles via le Géoportail et qui en font un outil-ressource intéressant pour les administrations communales (il propose également un abonnement à une newsletter et à un flux RSS) :

  • zones proposées en Natura 2000, en ce compris leurs unités de gestion,
  • zones protégées (SGIB, etc.),
  • arbres et haies remarquables,
  • cours d’eau non navigables,
  • zones de navigation de kayak autorisée,
  • PASH,
  • plan de secteur,
  • plans communaux d’aménagement,
  • lotissements,
  • voies lentes,
  • poteaux TEC,
  • cadastre,
  • zones vulnérables aux nitrates,
  • risques géologiques (phénomènes karstiques, puits de mine, carrières souterraines, etc.),
  • cartographie du bruit,
  • état environnemental des communes,
  • érosion du sol
  • fauchage tardif,
  • etc.

Ce Géoportail constitue un outil évolutif permettant d’accéder à une grande variété d’informations cartographiques liées au développement territorial en Wallonie, de comparer les vues et de croiser les données qu’elles révèlent.

Rendez-vous sur le Géoportail de la Wallonie : http://geoportail.wallonie.be

Cartographie des zones inondables

En 2003, en suite des graves inondations de l’hiver 2002-2003, le Plan de prévention et de lutte contre les inondations et les effets sur les sinistrés – le Plan « PLUIES » – a vu le jour. Dans ce cadre, la Wallonie a entamé l’élaboration de plans de gestion des risques d’inondation, et le Gouvernement wallon a adopté en 2006 et 2007 plusieurs arrêtés relatifs à la cartographie de l’aléa d’inondation.

Aujourd’hui, cette cartographie est révisée, pour aboutir à la cartographie des zones soumises à l'aléa d'inondation de l'ensemble des 15 sous-bassins hydrographiques de la Wallonie, ainsi que la cartographie du risque de dommages dus aux inondations pour ces mêmes sous-bassins hydrographiques, qui ont été approuvées par le Gouvernement en décembre 2013.

Il existe ainsi trois cartographies relatives aux inondations en Wallonie, accessibles via le Géoportail de Wallonie :

  • la cartographie de l'aléa d'inondation [2]: elle constitue un outil permettant aux autorités de prendre en compte la composante « risque d'inondation » lors de la remise d'avis ou la délivrance de permis d'urbanisme (notamment sur base du Cwatupe, art. 136, § 1er, 3°) ;
  • la cartographie des zones inondables : elle représente le caractère inondable du sol wallon pour une probabilité donnée. Quatre scénarios de probabilités différentes sont envisagés, correspondant aux quatre périodes de retour suivantes : 25, 50, 100 ans et extrême (au contraire de l'aléa d'inondation qui intègre ces quatre scénarios en une seule carte) ;
  • la cartographie des risques d'inondation : elle caractérise chacun des quatre scénarios de zones inondables par la présence ou non d'enjeux sensibles aux inondations.

Rendez-vous sur le Portail Inondations : http://environnement.wallonie.be/inondations/

Tutoriel d’utilisation du Géoportail

Afin de vous familiariser avec l’utilisation du Géoportail, vous trouverez ci-joint un tutoriel permettant la visualisation de ces nouvelles données cartographiques relatives aux inondations.

 


[1] Dir. 2007/2/CE du Parlement européen et du Conseil du 14.3.2007.

[2] La formule simplifiée suivante permet de dissocier les notions du risque et de l’aléa, qui se distinguent par la prise en compte de la vulnérabilité : risque = aléa x vulnérabilité.

L'auteur

Gwenaël Delaite

Conseillère à l'Union des Villes et Communes de Wallonie

Diplômée de l’Université de Liège où elle a obtenu une licence en sciences géologiques, et de l’Université Blaise Pascal de Clermont-Ferrand où elle a obtenu un master en Pétrologie et Volcanologie, Gwenaël Delaite dispose également d'un certificat de Conseiller en Mobilité qualifié (Réseau des CeM, SPW). Elle exerce la fonction de conseillère technique au sein du Département Développement territorial de l’Union des Villes et Communes de Wallonie. Les matières relevant de sa compétence sont l’environnement, la mobilité et la ruralité.

Tous les articles de l'auteur

Date de mise en ligne
19 Février 2014

Type de contenu

Matière(s)

Mots-clefs

>