Ce document, imprimé le 14-04-2021, provient du site de l'Union des Villes et Communes de Wallonie (www.uvcw.be).
Les textes, illustrations, données, bases de données, logiciels, noms, appellations commerciales et noms de domaines, marques et logos sont protégés par des droits de propriété intellectuelles.
Plus d'informations à l'adresse www.uvcw.be/info/politique-confidentialite

Le retour des chauves-souris dans le clocher de l’église

Mis en ligne le 13 Novembre 2015

C’est à Thy-Le-Château en 2007 qu’une action de réfection de la toiture d’une église avait privé une colonie de chauves-souris (oreillards roux) de leur refuge pour mettre bas. L’orifice permettant l’accès à ces combles n’avait en effet pas été conservé lors des travaux.

Ces lieux calmes et chauds sont pourtant recherchés par les femelles afin de pouvoir y élever leurs jeunes en été, ce sont en quelque sorte leurs maternités. En hiver, par contre, elles privilégient davantage les grottes et les souterrains.

Afin de pouvoir remédier à la situation, des travaux ont été entrepris cette année grâce à des subsides alloués dans le cadre du PDCN de Walcourt afin de pouvoir rouvrir utilement le toit en y installant une chiroptière. Coût de l’opération : 1800 €. Une grande attention a été portée au niveau du dimensionnement de l’ouverture puisque l’objectif est d’attirer à nouveau les chauves-souris et non pas les pigeons par exemple. Il faut espérer que cette restauration sera couronnée de succès.

De ce projet, nous pouvons retirer deux enseignements. Premièrement, lorsque nous effectuons des travaux, prenons attention de ne pas perturber la faune que nous souhaiterions conserver. Deuxièmement, il se pourrait que certains bâtiments de la commune soient adéquats pour accueillir la petite faune comme les chauves-souris par exemple. Soyons dès lors attentifs et proposons la bonne idée au bon moment. 

L'auteur

Christel Termol

Conseiller à l'Union des Villes et Communes de Wallonie

Diplômée de l'Université de Liège en Sciences zoologiques et en Sciences de l'environnement, elle exerce la fonction de conseillère expert au sein du Département Développement territorial de l'Union des Villes et Communes de Wallonie. Les matières relevant de sa compétence sont la nature, le zéro-phyto, la forêt et la chasse.

Lire aussi

Date de mise en ligne

13 Novembre 2015

Type de contenu

Matière(s)

Mots-clefs

>