Ce document, imprimé le 17-10-2021, provient du site de l'Union des Villes et Communes de Wallonie (www.uvcw.be).
Les textes, illustrations, données, bases de données, logiciels, noms, appellations commerciales et noms de domaines, marques et logos sont protégés par des droits de propriété intellectuelles.
Plus d'informations à l'adresse www.uvcw.be/info/politique-confidentialite

Délinquance environnementale / Reconduction des agents constatateurs: l'Union salue la décision du Gouvernement wallon

Mis en ligne le 8 Avril 2011

Ayant pris connaissance de la décision du Gouvernement wallon de prolonger de 2 ans les contrats des agents constatateurs communaux subventionnés par la région, l’Union des Villes et Communes de Wallonie (UVCW), par la voix de son Président Jacques GOBERT, exprime son soulagement et remercie le Ministre André ANTOINE, à l’initiative de cette bonne nouvelle via la reconduction des « points APE ».

Le 30 mars dernier, Jacques GOBERT avait redit sa plus vive inquiétude et demandé instamment au Gouvernement wallon de pérenniser le subventionnement des agents concernés avant la date butoir du 31 mars 2011.

C’est donc le soulagement qui prévaut au sein des communes wallonnes, désormais à même de reconduire, pour deux années, la poursuite et la sanction des infractions aux législations environnementales, en application du décret du 5 juin 2008 relatif à la délinquance environnementale.

Le Président de l’Union égrène quelques chiffres qui en disent long quant à l’utilité de ce service rendu aux citoyens: « 74% des communes considèrent la délinquance environnementale comme une priorité ; 71% des communes ont adopté un règlement en la matière ; 85% des communes considèrent ne pas disposer de moyens suffisants ».

Sans l’apport des moyens régionaux, les communes ne pouvaient en effet procéder à de nouveaux engagements voire, maintenir en fonction des agents préalablement engagés. « Le renouvellement du subventionnement était donc absolument crucial pour répondre à l'enjeu environnemental. Les communes ne voulaient pas perdre les quelques 90 agents constatateurs déjà formés et qui répondent, avec satisfaction, aux besoins de la population. Leur motivation, leur entrain, le service sont unanimement appréciés par les habitants de nos villes et communes», poursuit Jacques GOBERT.

Le cri d’alarme poussé in extremis la semaine dernière a donc porté ses fruits, puisque le Ministre de l’Emploi André ANTOINE annonce le déblocage d’1,5 million € dans le budget des Aides à la Promotion de l’Emploi (APE) pour prolonger de deux ans la mission des agents constatateurs.

« Au-delà de la satisfaction engendrée par cette décision ponctuelle, l’Union aspire toujours à un mécanisme de financement pérenne des nouveaux métiers en commune (agents constatateurs et aussi conseillers en environnement, conseillers en aménagement du territoire, en énergie, en logement, …), seul gage de la continuité d'indispensables politiques de proximité et d’une professionnalisation croissante au niveau des communes. Cette pérennisation est essentielle pour la confiance de ceux qui oeuvrent au quotidien pour un service public local de qualité », ponctue le Président de l’Union.

L'auteur

Salvador Alonso Merino

Date de mise en ligne
8 Avril 2011

Type de contenu

Matière(s)

>