Mise en œuvre progressive de la gratuité des transports en commun dès septembre

Dès le 1er septembre 2020, les usagers du TEC bénéficieront des premiers effets de la gratuité progressive qui avait été annoncée dans la Déclaration de Politique régionale.

Une première bonne nouvelle avait déjà été concrétisée en février dernier avec la non-indexation des tarifs en 2020, tous titres de transports confondus, comme le prévoit le Contrat de Service Public conclu entre la Région wallonne et l’OTW en 2019.

Et ce jeudi 14 mai 2020, le Gouvernement de Wallonie a validé la proposition du Ministre de la Mobilité, Philippe Henry, de mettre en oeuvre une première vague de diminution des tarifs qui va viser, dès cette année, les jeunes de 18 à 24 ans ainsi que le public précarisé (statut BIM/Bénéficiaires de l’Intervention majorée).

Un budget de 5,4 millions d’euros a ainsi été maintenu afin de :

  • diminuer de 35 % les abonnements pour les 18-24 ans ; ce public apparaît en effet comme un public-clé puisqu’il est en âge de pouvoir faire un choix modal (c’est une façon de l’encourager à l’usage du transport en commun au lieu de la voiture) ;

  • d’accorder la réduction « familles nombreuses » (- 20 %) à tous les détenteurs d’abonnement de statut BIM ; c’est un pas particulièrement important puisque les détenteurs d’un statut BIM ne bénéficiaient jusqu’à présent que de réductions sur les titres multi-voyages, mais pas sur les abonnements.

Il s’agit d’une première étape vers la gratuité. D’ici 2024, d’autres mesures de ce type seront prises de manière progressive.

L'auteur

Sandrine Xhauflaire

Conseillère

Titulaire d’un master en politique économique et sociale de l’Université catholique de Louvain, elle exerce les fonctions de conseillère au sein de la Fédération des CPAS de l’Union des Villes et Communes de Wallonie depuis 2006. Ses matières principales ont trait à l’insertion socioprofessionnelle en CPAS.

Lire aussi

Date de mise en ligne

15 Mai 2020

Type de contenu

Matière(s)

>