Ce document, imprimé le 19-01-2022, provient du site de l'Union des Villes et Communes de Wallonie (www.uvcw.be).
Les textes, illustrations, données, bases de données, logiciels, noms, appellations commerciales et noms de domaines, marques et logos sont protégés par des droits de propriété intellectuelles.
Plus d'informations à l'adresse www.uvcw.be/info/politique-confidentialite
Mis en ligne le 9 Janvier 2020

Le 27 décembre 2019, les trois Unions de villes et communes (UVCW, Brulocalis, VVSG) ainsi que les Fédérations des CPAS (Fédération des CPAS wallons et Fédération des CPAS bruxellois) ont rencontré George Louis Bouchez et Joachim Coens, les deux Informateurs royaux.

L’UVCW était représentée par son nouveau Président, Maxime Daye et par la Secrétaire générale, Michèle Boverie.

La Fédération des CPAS wallons était représentée par son Président Luc Vandormael.

Au menu des discussions figuraient en bonne place les revendications des communes réunies dans le mémorandum fédéral des 3 unions.

Dans un esprit constructif, les trois Unions ont donc rappelé aux informateurs l’absolue nécessité de voir aboutir un Gouvernement fédéral qui tienne compte du niveau local et mène avec ce dernier - et par le biais de ses associations représentatives – une réelle et systématique consultation et concertation pour toute décision du Fédéral dans les matières qui concernent les pouvoirs locaux (notamment, les pensions, les CPAS, la police et la sécurité civile).

Message reçu par les Informateurs

Les Unions ont aussi insisté sur la nécessaire neutralité budgétaire pour les pouvoirs locaux des décisions fédérales qui les concernent et leur assurer les conditions d’une fiscalité efficiente.

Rappelons que les municipalistes attendent également du futur Gouvernement fédéral qu’il intervienne dans le financement des pensions - comme il le fait dans tous les autres régimes de pension belges -, et dans celui de la police, notamment en actualisant la norme « KUL».

Les Fédérations des CPAS ont souligné l’accroissement des problématiques liées à la pauvreté et ont défendu 3 demandes : l’individualisation des droits, un financement structurel adéquat et la prise en charge de 90% du revenu d’intégration ainsi que l’augmentation des allocations les plus basses.

 

Après le très bon accueil et la très bonne écoute des 2 Informateurs, espérons que le nouveau Gouvernement fédéral traduira, dans la Déclaration de politique, les éléments essentiels attendus par les Pouvoirs locaux.

L'auteur

Michèle Boverie

Secrétaire générale de l’ UVCW, Présidente du Comité de direction et du CPPT

Licenciée en Droit et pénaliste de formation, Michèle Boverie est en poste à l'UVCW depuis 1994. Elle y a exercé des fonctions d'expertise dans les matières « cadre de vie », de formation et de management. Elle a écrit plusieurs ouvrages (le PST, l’égouttage, les régies autonomes, le CWATUP révisé, la commune et le Cadre de vie, …) et de multiple articles dans le Mouvement communal. Secrétaire générale adjointe pendant 7 années, elle est actuellement Secrétaire générale depuis septembre 2018. La gouvernance (avec le PST notamment), la stratégie et le management tourné vers l’humain sont ses matières de prédilection. Elle pilote l’UVCW avec le Comité de direction et l’ensemble des collaborateurs de l’association. Elle est la secrétaire du Conseil d’Administration et du Bureau de l’UVCW et a également l'honneur de présider le CPPT de l'association. Michèle Boverie est au service de la démocratie locale et de l’ensemble des membres de l’institution dont elle partage les valeurs de pluralisme, d’indépendance et d’objectivité .

Les articles de l'auteur

Date de mise en ligne
9 Janvier 2020

Matière(s)

Communication
Activez les notifications

Soyez notifié de toutes les nouveautés dans la matière Communication

Mots-clefs