Processus de déconfinement (phase 2)

Le 13 mai, le Conseil national de Sécurité a précisé les mesures relatives à la stratégie de déconfinement de la Belgique à partir du 18 mai. Pour rappel, le déconfinement est un processus progressif (3 phases), évolutif (les mesures pourront être adaptées en fonction de l'évolution de l'épidémie) et non-définitif (possibilité de faire marche arrière si la situation sanitaire l'exige).

Le Conseil national de Sécurité a confirmé l'application des mesures prévues dans le cadre de la phase 2 :

  • la reprise progressive des cours pour certains élèves de l'enseignement primaire et secondaire selon des conditions strictes  Plus d'infos ;
  • la reprise des activités des métiers de contact tels que coiffeur(se)s, esthéticiennes... sur rendez-vous et avec port du masque ;
  • la réouverture des musées, bâtiments historiques et parcs animaliers moyennant la mise en place d'une billeterie en ligne (ou via téléphone) ;
  • la reprise des entraînements sportifs en extérieur en présence d'un entraîneur (groupes de max. 20 personnes) ;
  • la reprises des marchés avec 50 échoppes maximum et port du masque obligatoire pour les commerçants ambulants (masque vivement conseillé pour les clients) ;
  • la présence de max. 30 personnes aux cérémonies officielles et/ou religieuses lors des mariages et enterrements (pas de réception après).

L'ensemble de ces mesures de reprise d'activités sont soumises au respect des distances de sécurité et à d'autres conditions en fonction de la nature des activités.

Le Conseil national de Sécurité va étudier dans les semaines à venir les modalités de la phase 3 (fixée au 8 juin) et des phases ultérieures. Cela concerne l'élargissement des contacts sociaux, les activités culturelles, l'HORECA, les activités touristiques, les stages d'été, les camps. Il est à noter que tout événement à caractère sportif, culturel, touristique et récréatif est interdit jusqu'au 30 juin.

Rappelons que la stratégie de confinement est basée sur les règles et dispositifs suivants (quelque soient les phases du processus) :

  • La limitation des contacts entre personnes et le respect de la distanciation sociale
  • Les règles d'hygiène de base (lavage des mains, tousser dans son coude, rester chez soi si on est malade...)
  • Le port du masque (ou d'une protection analogue couvrant la bouche et le nez) pour les personnes âgées de plus de 12 ans : port recommandé dans l'espace public et obligatoire dans certains cas (ex. transports en commun, aéroports, écoles, conditions de travail où la distanciation sociale ne peut être respectée).  Plus d'infos sur le port du masque en tissu

L'auteur

Alain Vaessen

Directeur général de la Fédération des CPAS

Lire aussi

Date de mise en ligne

13 Mai 2020

Auteur

Alain Vaessen

Type de contenu

Matière(s)

Mots-clefs

>