Ce document, imprimé le 17-09-2021, provient du site de l'Union des Villes et Communes de Wallonie (www.uvcw.be).
Les textes, illustrations, données, bases de données, logiciels, noms, appellations commerciales et noms de domaines, marques et logos sont protégés par des droits de propriété intellectuelles.
Plus d'informations à l'adresse www.uvcw.be/info/politique-confidentialite

AG de l’UVCW : une année communale 2020 marquée par la combativité, la créativité et la solidarité en 1ère ligne. Et des municipalistes déjà tournés vers la relance

Mis en ligne le 3 Juin 2021

L’Union des Villes et Communes de Wallonie (UVCW) a tenu ce jeudi 3 juin son Assemblée générale annuelle, pour la 2ème fois en mode vidéoconférence. Plus d’une centaine de mandataires communaux ont participé à cette AG, représentant 73 communes wallonnes.

L’occasion de saluer le colossal travail accompli au niveau des 262 villes et communes durant ce millésime 2020 dramatiquement chahuté, et l’énergie déployée pour faire front dans les CPAS, les intercommunales, les zones de police et de secours, les sociétés de logement publiques.

Tous, cependant, ont déjà le regard tourné vers l’avenir et sont bien décidés à saisir à bras-le-corps les opportunités offertes par les plans de relance wallon, fédéral et européen. Les pouvoirs locaux entendent y jouer un rôle majeur, en 1ère ligne, pour autant qu’on leur en donne les moyens.

Que retenir du discours de Maxime DAYE, Président de l’UVCW et Bourgmestre de Braine-Comte ?

1)       Le « beau bulletin » des pouvoirs locaux wallons dans la gestion de la crise sanitaire Covid ;

« Un nombre important d’observateurs de tous bords, médias et politiques à tous niveaux de pouvoir, ont souligné l’engagement des pouvoirs locaux. Les municipalités, essentielles comme jamais, ont tenu la boutique avec ténacité et inventivité.  Les communes, pouvoirs de proximité par excellence, ont incarné, avec les CPAS, le fanal salvateur dans la tempête ».

« Il importe d’associer, dans notre gratitude, les efforts déployés sans relâche par les zones de police et de secours pour protéger la santé et la sécurité ; les sociétés de logement, pour leur accueil de première ligne remarquable, leurs interventions urgentes et leur soutien social important ; les intercommunales, qui ont presté sans faillir leurs missions si essentielles à chacun : la sauvegarde de la salubrité publique de la distribution d’eau et d’électricité, des télécommunications, sans oublier les hôpitaux, etc. ».

2)      L’activité impressionnante de l’UVCW au service de ses membres en 2020 ;

« En télétravail total depuis le 13 mars 2020, via les outils technologiques, le CA et les équipes de l’Union ont toujours été là pour leurs membres. Plus de 150 journées de formation se sont tenues au format webinaire en 2020. Les questions posées par le terrain local et les médias ont connu un emballement sans précédent, qui a demandé aux équipes de l’asbl énormément d’énergie, d’engagement, d’agilité, pour un service aux membres maintenu sans accroc et donc, in fine, un service aux citoyens ».

Parmi les innombrables actions menées : le lancement, dès mars 2020, de 3 fils d’actus continus « Covid 19 » pour les communes, CPAS et sociétés de logement publiques et la newsletter quotidienne Flash COVID 19 ; en mai 2020, le sondage dans les communes sur la gestion des masques. Et en termes de dossiers : le rôle des autorités locales dans le maintien de l’ordre et la protection de la santé ; le fonctionnement aménagé des organes des pouvoirs locaux (Collège, Conseil, Bureau permanent, CA, AG, etc.) ; la suspension de taxes locales ; l’impact sur l’exécution des marchés publics. Pour gérer l’urgence en termes d’effectifs disponibles : la mise à disposition de personnel, l’octroi des compléments aux allocations de chômage temporaire, l’organisation même du (télé)travail.

Sans omettre le maintien d’un canal de communication permanent entre l’UVCW  et les Ministres, leurs cabinets et administrations, aux échelons wallon, communautaire et fédéral, pour discuter et amender la profusion de circulaires, arrêtés et autres protocoles.

3)      L’état toujours préoccupant des finances locales, aggravé par la pandémie ;

« Dès avril 2020, l’UVCW a mis à disposition de ses membres plusieurs matrices de risques financiers, véritables boussoles permettant d’ajuster et garder le cap vers l’obligatoire équilibre budgétaire. Car la crise sanitaire frappe durement les pouvoirs locaux aussi. Avec la hausse de certaines dépenses et la chute de recettes, déjà celles issues des taxes locales et bientôt celles de l’IPP et du précompte immobilier, l’effet ciseau s’est aggravé. Il est donc essentiel d’en estimer au plus près les impacts, d’autant que la situation préexistante n’incitait guère  à l’optimisme. Les menaces financières n’ont pas disparu comme par enchantement, loin s’en faut ».

De nombreux dossiers continuent de préoccuper les villes et communes, à commencer par les pensions des agents des pouvoirs locaux[1]. Mais la situation des CPAS, qui affrontent la vague sociale résultant de la crise économique, ne laisse pas d’inquiéter. Les zones de secours continuent de causer des cheveux blancs aux trésoriers communaux, car la reprise du financement des zones à 100% par les provinces n’est pas encore acquise. Les dotations aux zones de police représentent toujours un coût croissant.

« Des réformes récentes et positives, telles les aides à la promotion de l’emploi (APE) et les milieux d’accueil de l’enfance (MILAC) réclament encore toute notre vigilance en termes de neutralité financière pour les pouvoirs locaux », souligne Maxime DAYE.

4)      Quelques bonnes nouvelles du point de vue municipaliste ;

Heureusement, il y a des éclaircies dans la grisaille ambiante. L’UVCW est ainsi très satisfaite de participer aux travaux du groupe de travail « finances locales » du Gouvernement wallon. Aux côtés du CRAC, du SPW et de l’APW, elle pourra contribuer à éclairer les débats en termes de perspectives financières et d’impacts pour les villes et communes. Une belle reconnaissance de son expertise.

« Avec le secteur, nous saluons l’ambitieux Plan de rénovation du logement public, réclamé depuis des années par l’UVCW et les SLSP. Il s’agit d’investir 1,2 milliard € en 4 ans en faveur de la salubrité, la sécurité et la performance énergétique de 25.000 logements. Un signal fort, un effort remarquable, bénéfique pour la relance économique wallonne, l’amélioration des conditions de vie des occupants et la transition énergétique. Il importe de le poursuivre sur plusieurs années, car 55.000 logements nécessitent à terme une rénovation profonde ».

« L’UVCW plaide depuis toujours pour un renfort humain et un soutien aux actions communales en faveur de l’énergie durable. Cette revendication a été rencontrée lors de l’appel à projets POLLEC, en octobre 2020, avec un succès énorme : 181 communes et 11 structures supra-communales ont ainsi perçu 18 millions € d’aides. Un mécanisme vertueux à prolonger impérativement ».

Pour de nombreuses communes forestières, 3 crises successives depuis 2019 (scolyte, peste porcine africaine et Covid 19) ont mis à mal les recettes issues des ventes de bois et des locations de chasses. Là aussi, le bout du tunnel se profile : la PPA a déserté nos contrées, les demandes d’indemnisation des communes ont été partiellement rencontrées suite à l’intercession de l’UVCW auprès de la Wallonie et un épineux problème de certification PEFC hypothéquant les ventes de bois a été évacué.

« Il reste à résoudre la question du sous-effectif permanent au niveau du DNF, dont l’action de terrain est vitale, en appui des communes, pour une saine exploitation de la forêt ».

5)      Demain, les pouvoirs locaux veulent jouer un rôle actif majeur dans le rebond wallon et la transition 

« Les missions des pouvoirs locaux se sont révélées vitales pendant la crise, et le seront davantage encore dans le cadre de la relance et de la transition. Il est impératif d’assurer de manière pérenne leur capacité financière. La Wallonie l’a bien compris, les soutenant à coup de subventions et leur autorisant un déficit, avant de revenir à une trajectoire saine en fin de mandature.

Il faut être réaliste, si la sortie de crise sanitaire semble enfin en vue grâce aux vaccins, la dégradation des finances publiques locales va perdurer plusieurs années. Panser les nombreux dégâts économiques et sociaux va en effet engendrer un effet retard à fort impact financier jusqu’en 2024, surtout si la reprise n’est pas suffisamment vigoureuse.

La relance, les pouvoirs locaux veulent s’y inscrire avec force et conviction. Mais des communes engluées dans les dettes ne pourront assumer ce rôle. Voilà pourquoi, l’UVCW réclame de l’argent frais et des normes budgétaires souples.

Et le Président de l’UVCW de conclure : « nous ne baisserons pas la garde sur nos revendications fondamentales : le maintien et indexation du Fonds des communes et du Fonds de l’aide sociale ; la neutralité financière garantie à chaque décision ; des solutions financières pour les dossiers fédéraux à lourd impact sur les finances locales : pensions, police, zones de secours ».

Le rapport d’activités 2020 de l’UVCW est téléchargeable et consultable en ligne : https://www.uvcw.be/publications/82


[1] Déjà historiquement élevée en 2020 (2 milliards 881 millions €) la facture pension des statutaires locaux augmentera encore de près de 17% d’ici 2025, soit 490 millions € de plus.

L'auteur

Michel L'Hoost

Editeur, Conseiller senior Presse & Communication

Michel L’Hoost est licencié en Histoire (UNamur – UCL), avec spécialisation en histoire contemporaine. Depuis 25 ans, il pratique toutes les facettes de la communication, principalement dans le secteur public et spécialement dans les relations presse/media.
Ses activités l’ont successivement mené au niveau fédéral, puis régional (Parlement wallon, Gouvernement wallon). Après un intermède enrichissant dans le bassin liégeois en qualité de senior consultant en communication dans 2 agences successives, il a rejoint Charleroi pour diriger le département communication d'une intercommunale multi-métiers.
Son parcours devait quelque part assez logiquement aussi passer par l’Union des Villes et Communes de Wallonie, où il exerce depuis 10 ans la fonction de Conseiller Presse & Communication.
Depuis 2013, il y pilote également l’édition d'ouvrages au travers des collections Les Essentiels des Pouvoirs locaux et Boîte à outils des CPAS.

Les articles de l'auteur

Date de mise en ligne
3 Juin 2021

Type de contenu

Matière(s)

Mots-clefs

>