Ce document, imprimé le 17-04-2021, provient du site de l'Union des Villes et Communes de Wallonie (www.uvcw.be).
Les textes, illustrations, données, bases de données, logiciels, noms, appellations commerciales et noms de domaines, marques et logos sont protégés par des droits de propriété intellectuelles.
Plus d'informations à l'adresse www.uvcw.be/info/politique-confidentialite

Mise à jour de la circulaire ministérielle relative aux implications de la crise du coronavirus sur les services de collecte et de gestion des déchets en Wallonie

Mis en ligne le 17 Avril 2020

La circulaire de la Ministre de l’Environnement relative aux implications de la crise du coronavirus sur les services de collecte et de gestion des déchets en Wallonie a fait l’objet d’une nouvelle mise à jour, suite à l’annonce ce 15 avril de la possible réouverture des recyparcs par le Conseil National de Sécurité.

La circulaire précise que la collecte des déchets en porte-à-porte demeure le mode de collecte des déchets qui doit être privilégié en premier. Elle prévoit que des solutions alternatives soient trouvées pour organiser les collectes en porte-à-porte de déchets P(+)MC et de papiers-cartons, dans les zones où ces collectes ne sont pas assurées en temps normal (zone IDELUX).

L’installation de points d’apport volontaires temporaires (autres que ceux déjà existants (bulles, conteneurs enterrés) est à proscrire, sauf exceptionnellement pour pallier l’inexistence de collecte de P(+)MC en porte à porte en zone IDELUX (exception valable uniquement pendant la période précédant la réouverture effective des recyparcs sans la zone IDELUX).

L’ouverture des recyparcs n’est plus interdite. Il est demandé aux communes et intercommunales de gestion des déchets de réouvrir l’accès des recyparcs au public progressivement dans le courant de la semaine du 20 avril 2020, pour autant que toutes les conditions d’organisation et de sécurité soient remplies (détails dans la circulaire), et avec une attention particulière.

  • Au choix des recyparcs à réouvrir (localisation stratégique, personnel disponible, accessibilité…) ;
  • À l’équilibre entre plages horaires possibles et concentration acceptable de personnes ;
  • Aux conditions préalables à la réouverture :      
    • La Sécurité à garantir par les bourgmestres,
    • La gestion des flux d’usagers,
    • Les moyens disponibles (priorité à la collecte en porte à porte),
    • Le choix des flux de déchets acceptés, dans l’ordre de priorité :
      • les déchets verts,
      • les déchets inertes,
      • les déchets encombrants incinérables et non incinérables,
      • les métaux,
      • le bois,
      • et, là où les collectes ne sont pas ou plus assurées en porte-à-porte, les PMC, les P+MC et les papiers/cartons.
    • Les flux suivants restent exclus : DEEE, DSM et asbeste/ciment,
    • La garantie de la valorisation et de l'élimination des déchets collectés.

 

Les communes et les intercommunales sont invitées à se concerter pour l’éventuelle mise en place d’une présence policière ou de toute autre mesure destinée à garantir la sécurité.

Des modalités d’accès aux recyparcs sont proposées dans le texte de la Circulaire (point E).

Vous trouverez en annexe le texte complet de la circulaire, qui abroge et remplace la circulaire du 9 avril 2020.

L'auteur

Gwenaël Delaite

Conseillère à l'Union des Villes et Communes de Wallonie

Diplômée de l’Université de Liège où elle a obtenu une licence en sciences géologiques, et de l’Université Blaise Pascal de Clermont-Ferrand où elle a obtenu un master en Pétrologie et Volcanologie, Gwenaël Delaite dispose également d'un certificat de Conseiller en Mobilité qualifié (Réseau des CeM, SPW). Elle exerce la fonction de conseillère technique au sein du Département Développement territorial de l’Union des Villes et Communes de Wallonie. Les matières relevant de sa compétence sont l’environnement, la mobilité et la ruralité.

Lire aussi

Date de mise en ligne

17 Avril 2020

Type de contenu

Matière(s)

>