Ce document, imprimé le 15-04-2021, provient du site de l'Union des Villes et Communes de Wallonie (www.uvcw.be).
Les textes, illustrations, données, bases de données, logiciels, noms, appellations commerciales et noms de domaines, marques et logos sont protégés par des droits de propriété intellectuelles.
Plus d'informations à l'adresse www.uvcw.be/info/politique-confidentialite

Mise à jour de la circulaire ministérielle relative aux implications de la crise du coronavirus sur les services de collecte et de gestion des déchets en Wallonie

Mis en ligne le 10 Avril 2020

La circulaire du 18 mars dernier de la Ministre de l’Environnement a fait l’objet d’une mise à jour, notamment pour répondre au phénomène d’augmentation de dépôts sauvages de déchets, qui induisent des risques environnementaux et sanitaires supplémentaires, du fait notamment de la fermeture des recyparcs.

Tous les recyparcs (publics et privés conventionnés avec une ou plusieurs communes) présents sur le territoire wallon resteront fermés au public jusqu’à nouvel ordre. Les intercommunales sont invitées entre autres, à préparer la réouverture des parcs en définissant les modalités de celle-ci, et à épauler les services communaux d’ici là dans la gestion des dépôts sauvages.

La circulaire précise que la collecte des déchets en porte-à-porte demeure le mode de collecte des déchets qui doit être privilégié en premier.

Elle prévoit que des solutions alternatives soient trouvées pour organiser les collectes en porte-à-porte de déchets P(+)MC et de papiers-cartons, dans les zones où ces collectes ne sont pas assurées en temps normal (zone IDELUX).

Elle précise en outre que l’installation de points d’apport volontaire temporaires – autres que ceux déjà existants (bulles, conteneurs enterrés) – est à proscrire, sauf exceptionnellement pour pallier l’inexistence de collecte de P(+)MC en porte à porte en zone IDELUX (et en concertation avec l’intercommunale), car cette option risque d’induire des déplacements non essentiels et non urgents, ainsi que des rassemblements de personnes sur l’espace public.

En cas de pénurie de personnel, l'accent doit être mis prioritairement sur la collecte des déchets résiduels et des déchets organiques.

Les bourgmestres sont invités à rappeler à leurs citoyens les éventuelles modifications dans les modes de collecte, et que la délinquance environnementale continue à être poursuivie (dépôts clandestins, dépôt de déchets issus du ménage dans les poubelles publiques, etc.).

Vous trouverez en annexe le texte complet de la circulaire, qui abroge et remplace la circulaire du 18 mars 2020.

L'auteur

Gwenaël Delaite

Conseillère à l'Union des Villes et Communes de Wallonie

Diplômée de l’Université de Liège où elle a obtenu une licence en sciences géologiques, et de l’Université Blaise Pascal de Clermont-Ferrand où elle a obtenu un master en Pétrologie et Volcanologie, Gwenaël Delaite dispose également d'un certificat de Conseiller en Mobilité qualifié (Réseau des CeM, SPW). Elle exerce la fonction de conseillère technique au sein du Département Développement territorial de l’Union des Villes et Communes de Wallonie. Les matières relevant de sa compétence sont l’environnement, la mobilité et la ruralité.

Lire aussi

Date de mise en ligne

10 Avril 2020

Type de contenu

Matière(s)

>