Ce document, imprimé le 15-04-2024, provient du site de l'Union des Villes et Communes de Wallonie (www.uvcw.be).
Les textes, illustrations, données, bases de données, logiciels, noms, appellations commerciales et noms de domaines, marques et logos sont protégés par des droits de propriété intellectuelles.
Plus d'informations à l'adresse www.uvcw.be/info/politique-confidentialite
Mis en ligne le 22 Février 2024

A l’approche des élections régionales de juin 2024, le Comité permanent des Sociétés de logement de service public (SLSP) de l’Union des Villes et Communes de Wallonie (UVCW) a rassemblé en un Mémorandum logement ses revendications et propositions constructives, à l’adresse du pouvoir régional, ancrées sur leur fine connaissance du terrain et leur expérience opérationnelle plus que centenaire. Ce document a été dévoilé et commenté à Namur ce jeudi.

Le défi du logement (public) représente depuis toujours un enjeu absolument crucial en termes de vivre ensemble. L’évolution démographique en cours rend toutefois les besoins encore plus aigus, en Wallonie comme ailleurs dans le pays.

« Les enjeux du logement sont cruciaux et nécessitent une réponse urgente et concertée. Ils exigent une politique régionale prioritaire, forte et ambitieuse, soutenant les actions locales et élaborées en concertation avec les opérateurs locaux », entame Michel JANUTH, Président du Comité permanent.

Il poursuit : « cette politique doit viser prioritairement la rénovation et la construction massives de logements publics, afin d’apporter une réponse adéquate au besoin légitime de logements de qualité à loyer modéré pour les citoyens. Une telle action est gage d’une croissance régionale forte, axée sur un investissement public massif, le développement de l’emploi local, les créations de richesse directe et indirecte et le développement de filières technologiques liées aux techniques de construction ».

Le secteur demande à la Wallonie de mettre les moyens nécessaires. Face à l’ampleur des enjeux et l’urgence des mesures à prendre, c’est un impératif préalable. Il faut donc amplifier considérablement le financement régional de logements publics. Cette montée en puissance doit aller de pair avec l’appui et l’accompagnement des acteurs locaux, tout en leur concédant, en confiance, une plus large autonomie.

Ensemble, les SLSP et l’UVCW réclament un mécanisme de droit de tirage pour la construction et la rénovation de logements, mais aussi l'achat et l'équipement des terrains et bâtiments. Idéalement, il couvrirait les opérations menées localement par les communes et les sociétés, apporterait une prévisibilité des investissements, le tout assorti d’une souplesse quant à la façon responsable d’utiliser les moyens.

« Ce qui fait surtout défaut, c’est une vision du logement public à long terme, qu’il s’agisse des objectifs ou des ressources pour y parvenir. Et il importe de la concerter avec toutes les autorités locales, pour qu’elle épouse parfaitement les réalités de terrain », martèle le président.

Le logement public en 6 axes

Le Mémorandum propose d’améliorer la situation du logement public en Wallonie en travaillant sur 6 axes.

Axe 1 : une hausse sensible de la qualité et du nombre de logements publics

Michel DEFFET, Vice-Président du Comité permanent des SLSP commente : « le logement public en Wallonie est insuffisant pour répondre à la demande, en forte croissance. La priorité doit dès lors être donnée à la création massive de logements d'utilité publique, adaptés à la croissance démographique et aux besoins changeants des ménages. Il faut rénover en parallèle les logements existants, avec une attention particulière à la performance énergétique (PEB). Les moyens alloués devraient être planifiés sur le long terme pour assurer une stabilité financière ».

Axe 2 : l’équilibre financier pérenne des SLSP

« Le financement actuel du logement public en Wallonie est insoutenable à long terme, créant des déficits importants. Nos propositions incluent le cofinancement accru des opérations locales, la garantie de prévisibilité des financements, la compensation régionale du précompte immobilier, et la réforme locative. De quoi assurer un équilibre financier », expose Michel JANUTH.

Axe 3 : un meilleur appui aux SLSP dans leurs missions

« Il ne peut y avoir de politique du logement harmonieuse sans un rôle central dévolu aux autorités locales. Nous proposons de renforcer la concertation entre SLSP et pouvoirs locaux, d'assurer une plus grande autonomie de gestion, et de simplifier les règles d'attribution. Une assistance technique, juridique, et financière de la part de la Wallonie est vivement souhaitée », explique Michel DEFFET.

Axe 4 : renforcer le rôle central des SLSP

Michel JANUTH : « les SLSP sont considérées, à juste titre, comme des partenaires essentiels des communes en matière de logement. Il serait bienvenu et heureux de renforcer leur rôle, en mettant en valeur leur expertise, en favorisant la mixité sociale, et en assouplissant les contraintes de tutelle. Sans tabou, nous lançons un appel à la rationalisation des structures locales, tenant compte de la spécificité et l'ancrage local des SLSP ».

Axe 5 : le logement public au service des citoyens

« Pour maintenir, voire accroître, le potentiel d'épanouissement et d'émancipation lié au logement, nous plaidons pour un soutien à la mixité sociale, un travail sur l'image du secteur, et la prise en compte des besoins actuels et futurs des ménages. Nous sommes partisans d’une réflexion sur la typologie des habitats et l'accès à la propriété », détaille Michel DEFFET.

Axe 6 : associer le secteur privé à la politique de logement public

Michel JANUTH adresse un appel du pied au secteur privé : « c’est un partenaire potentiel important en soutien de la politique du logement public. Notre mémorandum abonde de propositions pour développer des outils de mobilisation de l'épargne privée, créer des logements d'utilité publique via des partenariats public-privé (PPP), et réfléchir à la levée des contraintes légales entravant ces partenariats. Des projets-pilotes et un focus sur les modalités des PPP participent de cette réflexion ».

Et MM JANUTH et DEFFET de conclure de concert : « notre Mémorandum insiste sur la nécessité d'une politique du logement robuste, durable, et adaptée aux besoins des citoyens, qui s’appuie sur un triangle collaboratif vertueux entre les autorités publiques, les SLSP, et le secteur privé ».

Contacts : Michel JANUTH, Président du Comité permanent des SLSP (UVCW), Vice-Président de la SLSP Roman Païs et Bourgmestre de Tubize (michel.januth@tubize.be - 0477/18.46.67)

Michel DEFFET, Vice-Président du Comité permanent des SLSP et Directeur-Gérant de la SLSP Foyer de la Région de Fléron (michel.deffet@foyerdefleron.be - 0475/73.60.00)

Tom DE SCHUTTER, Directeur du Département Développement territorial (UVCW) (tom.deschutter@uvcw.be – 081/240 619)

5 annexes : Mémorandum SLSP 2024 (https://www.uvcw.be/publications/125- Chiffres-clés du logement (dont calcul de l'équilibre financier pour les nouvelles constructions) - Liste des SLSP - Composition du Comité permanent des SLSP de l’UVCW - Logement public en Wallonie : qui est qui, et qui fait quoi ?

Soutien à la population ukrainienne
Souhaitez-vous recevoir les dernières actualités par email concernant la situation en Ukraine et le soutien à sa population ?
Annonces publicitaires - Vous souhaitez annoncer?
Formations - Logement
Voir le catalogue complet

Date de mise en ligne
22 Février 2024

Matière(s)

Logement
Activez les notifications

Soyez notifié de toutes les nouveautés dans la matière Logement