Ce document, imprimé le 15-05-2021, provient du site de l'Union des Villes et Communes de Wallonie (www.uvcw.be).
Les textes, illustrations, données, bases de données, logiciels, noms, appellations commerciales et noms de domaines, marques et logos sont protégés par des droits de propriété intellectuelles.
Plus d'informations à l'adresse www.uvcw.be/info/politique-confidentialite

Accord social 2021-2024 - Périmètre et prise en compte des CPAS

Mis en ligne le 26 Avril 2021

260 millions ont été réservés pour un accord social non marchand dont 100 dès 2021. Il vise à couvrir l’ensemble du secteur socio-sanitaire wallon découlant de missions légales et hors subvention facultative. Il s’agit d’un effort important et conséquent qui est à saluer.

Vu notamment le rôle d’acteur social majeur des CPAS sur l’ensemble du territoire wallon et en particulier au cours de cette crise, la Fédération des CPAS ainsi que la CSC, la CGSP et le SLFP prônent l’élargissement du périmètre au personnel de services sociaux publics à savoir les CPAS.

Le Comité directeur de la Fédération des CPAS s’est réuni ce 22 avril 2021 et a pris connaissance de la  réponse ministérielle  du 17 mars au courrier du 26 janvier de la Fédération.

Il  prend acte que l’ensemble du personnel du CPAS n’est pas visé par l’Accord social 2021 - 2024. Il regrette cette fin de non-recevoir et l’iniquité qui en découle. Il ne s’agissait pas de solliciter le financement de politiques structurelles mais de donner une forme de reconnaissance dans un esprit d’équité au personnel des CPAS.

Pour des motifs analogues, le Comité directeur regrette que l’ensemble du personnel des CPAS n’ait pas été visé fin 2020 par la prime de 985 euros. Certains travailleurs y avaient droit et d’autres pas, d’où une iniquité entre travailleurs. Cela a placé les CPAS dans un position difficile et a conduit à certains endroits à une non-application.

L'auteur

Jean-Marc Rombeaux

Conseiller expert à la Fédération des CPAS - Union des Villes et Communes de Wallonie

Licencié et Maître en Sciences économiques, il a commencé comme chercheur à L'UCL dans les domaines de l'économie du travail et des pensions. Depuis 1993, il conseille les maisons de repos ainsi que les services d'aide aux familles et aux aînés du secteur public wallon. Il exerce également une fonction similaire au bénéfice des CPAS bruxellois. Il siège dans différents organes tant de l'Aviq que d'Iriscare.

Tous les articles de l'auteur

Nos formations dans cette matièreVoir le catalogue complet

Date de mise en ligne
26 Avril 2021

Matière(s)

>