Réforme APE - Revendications et simulateur d'impact

La Fédération des CPAS a pris connaissance du passage en seconde lecture de l’avant-projet relatif à la réforme APE. Elle a souhaité réitérer et actualiser sa position sur celle-ci. L’indexation des budgets consacrés est absolument cruciale pour l’avenir du dispositif avant et en régime de croisière. Le subside structurel doit continuer à garantir le maintien du volume de l’emploi global. Pour les métiers spécifiques des CPAS (agents au sein des MR/MRS, jobcoachs, agents au service de médiation de dettes, tuteurs énergie…), le financement doit relever des ministres fonctionnels qui, le cas échéant, donnent l’agrément. Des centaines d’emplois sont en balance.

L'UVCW et la Fédération des CPAS mettent à disposition de leurs membres un simulateur, qui leur permettra d'obtenir une estimation des montants qui seront versés après la réforme.

 

L'auteur

Marie Castaigne

Conseillère

Licenciée en sociologie, elle s'est spécialisée en analyse de données chiffrées et dans ce cadre, a travaillé plusieurs années à l'Institut national de Statistique (Statbel), sur les données relatives à la pauvreté en Belgique. Depuis 2017, elle conseille les CPAS par rapport à l'insertion professionnelle des bénéficiaires (contrats articles 60, § 7, 61, SINE, aides à l'emploi). Elle réalise également des études chiffrées pour la Fédération des CPAS.

Lire aussi

Date de mise en ligne

22 Juin 2018

Matière(s)

Mots-clefs

>