Réforme APE : l’UVCW et la Fédération des CPAS souhaitent plus de moyens financiers et se proposent pour co-construire le futur dispositif APE

Dans un courrier conjoint adressé ce 5 juillet à Pierre-Yves JEHOLET, Ministre wallon de l’Emploi, Jacques GOBERT et Luc VANDORMAEL, respectivement Président de l’Union des Villes et Communes de Wallonie (UVCW) et de la Fédération des CPAS wallons, ont refait le point à propos de la réforme en cours des aides à l’emploi, en particulier du dispositif .

Malgré de réelles avancées, saluées de concert, ils souhaitent un effort financier régional complémentaire consistant (15 millions €) et une indexation correcte pour assurer la neutralité budgétaire de la réforme pour les pouvoirs locaux, sous l’angle macro et micro-économique. Selon les scénarii et les choix politiques, il y va potentiellement du sort de 800 à 1 525 travailleurs (ETP).

L’UVCW et sa Fédération des CPAS adressent au Gouvernement une main tendue pour co-construire un système réformé qui tienne la route dans la durée. Dans l’intervalle, les simulateurs tournent pour mesurer les impacts précis, employeur local par employeur local.

Renseignements (finances) : Marie Castaigne, Conseillère à la Fédération des CPAS et Julien Flagothier, Conseiller Cellule Finances UVCW

Renseignement sur les autres aspects de la réforme : Luigi Mendola, Conseiller expert

L'auteur

Marie Castaigne

Conseillère

Licenciée en sociologie, elle s'est spécialisée en analyse de données chiffrées et dans ce cadre, a travaillé plusieurs années à l'Institut national de Statistique (Statbel), sur les données relatives à la pauvreté en Belgique. Depuis 2017, elle conseille les CPAS par rapport à l'insertion professionnelle des bénéficiaires (contrats articles 60, § 7, 61, SINE, aides à l'emploi). Elle réalise également des études chiffrées pour la Fédération des CPAS.

Lire aussi

Date de mise en ligne

18 Juillet 2018

Matière(s)

Mots-clefs

>